lundi 7 novembre 2011

Augmentation de la TVA sur le livre ?

7%. C'est la TVA qui s'appliquera au livre à partir de janvier 2012 si le Parlement entérine la proposition du gouvernement. Les détails figurent sur cet article tiré du Livres Hebdo.

L'annonce tardive de cette mesure laisse peu de temps aux maisons d'édition pour trouver une réponse adaptée : absorber cette augmentation ou l'impacter directement sur ses prix TTC. À ce sujet, je recopie ici le commentaire d'un libraire réagissant au post sur Livre Hebdo :

Bibliothécaire et acheteur de livres dans les bonnes librairies, je soutiens évidemment les libraires dans leurs revendications. Je rappelle toutefois que les ventes se porteraient certainement mieux si la plupart des éditeurs (surtout les gros) limitaient les marges (financières, pas celles du livre!) : un livre broché coûte entre 1€ et 2€ à imprimer (un poche entre 50c. et 1€) et est revendu en moyenne 17€ (mais souvent au-delà de 20€, le prix de deux places de cinéma). Certes il faut compter la rémunération de l'auteur (environ 1€) et celle de tous ceux qui ont, chez l'éditeur, conçu la maquette du livre (+ éventuellement le traducteur), mais il reste une bonne marge qui se retrouve chez l'éditeur et le distributeur (souvent propriété de gros éditeurs d'ailleurs). Donc une hausse de TVA de 1,5 %, même scandaleuse (comme toute augmentation de cet impôt indirect inéquitable d'ailleurs), n'est pas ce qui changera les habitudes de lecteurs/clients qui appartiennent de toute façon déjà aujourd'hui à une catégorie sociale favorisée.

Cette décision s'étendrait logiquement au livre numérique. Retenons que ce dernier nage toujours entre deux eaux. En effet, rien ne distingue la taxation appliquée à la littérature digitale de celle pratiquée sur des œuvres animées (voir par exemple les produits proposés par les sociétés Ave Comics ou Iznéo). Peut-on encore appeler ceci un livre ? Une question qui pourrait bien intéresser nos édiles en quête insatiable d'argent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire