lundi 17 décembre 2012

Bergame Print liquidée.

Cette très belle structure a fermé ses portes en l'absence de repreneur. 

Crise du secteur, mauvaise gestion, mauvais investissements, abus ? Le résultat est le même : la destruction d'emplois.

3 commentaires:

  1. ...ou gestion désastreuse ? posez-vous la question du "pas de repreneurs" ?
    un directeur financier écarté devrait pouvoir vous éclairer avant de sortir les mouchoirs... des investissements démesurés... ou privés en Suisse... des voitures de luxe... etc... le tissu industriel Français désagrégé n'a rien à voir dans cette liquidation... et puis, renaissance dans l'Yonne aujourd'hui si vous restez nostalgique ! vive les Arts Graphiques... bien gérés ! salutations amusées...

    RépondreSupprimer
  2. Cher anonyme,

    Vous avez sans doute raison. Cependant n'étant pas dans le secret, je n'ai pu que réagir à l'information de surface. Vous comprendrez qu'il me soit difficile de croiser la véracité de vos dires avec une version "officielle".

    Enfin, quelle que soit son origine, force est de constater le déclin du secteur industriel en France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déclin peut-être, mais surtout mégalomanie et incompétence notoire du Président.
      Un ancien cadre.

      Supprimer